En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Un avocat, combien ça coûte ?

séparateur

La question des honoraires est souvent une source d’inquiétude pour celui qui franchit la porte d’un cabinet d’avocat, l’idée étant communément répandue que « l’avocat coûte cher ».
Profession libérale, l’avocat est rémunéré par ses clients qui lui versent des « honoraires ».
Les honoraires sont fixés en tenant compte de l'enjeu et de la difficulté du dossier, de l'expertise de l'avocat, mais surtout du temps passé sur l’affaire.
Ainsi, l’honoraire de l’avocat doit être apprécié au regard de l’enjeu de votre litige et du temps que votre avocat aura à y consacrer.
Les conditions financières de notre intervention seront évoquées dès le premier rendez-vous et une convention d’honoraires sera être établie entre vous et votre avocat, qui fixera précisément les modalités de fixation et de règlement des honoraires.
En fonction du dossier, ces honoraires peuvent être fixés sur la base d'un forfait ou d'un taux horaire.
Il pourra être également prévu des honoraires complémentaires dit « de résultat », consistant en un pourcentage des sommes obtenues ou économisées à l’issue du litige.

En sus des honoraires, les frais et débours engagés pour le compte d'un client lui sont facturés, de même que les frais de transport et de déplacement.
Nos prestations sont facturées au fur et à mesure des travaux accomplis, sous forme de provision sur honoraires à valoir sur le montant total convenu.
Nos factures sont payables comptant à réception.

Protection juridique

De plus en plus de contrats d’assurance prévoient une option « protection juridique » ou « défense recours ». Si vous avez souscrit une telle assurance, sachez qu’il est possible qu’une partie des frais et honoraires de l’avocat que vous aurez choisi soit prise en charge par la compagnie auprès de laquelle cette assurance a été souscrite.

N’hésitez pas à transmettre à votre avocat, dès le premier rendez-vous, une copie de la police d’assurance.